PROTHESES TOTALES DE HANCHE

QU’ EST-CE QUE LA HANCHE ?

La hanche est une articulation qui relie le cotyle (cavité osseuse du bassin) et l’extrémité du fémur (os de la cuisse) appelée tête fémorale. Cette articulation est nécessaire à la marche normale et supporte le poids du corps à chaque pas. Les deux surfaces de cette articulation sont recouvertes d’une croûte souple qui permet le mouvement sans douleur ni accrochage c’est le cartilage. Cette articulation est entourée d’une enveloppe souple : la capsule articulaire et contient un liquide naturel lubrifiant : le liquide synovial. Très profondément située l’articulation de la hanche est entourée de nombreux muscles et tendons qui permettent la marche et la station debout.

QU’EST-CE QUE L’ARTHROSE DE HANCHE ?

Lorsque le cartilage s’use on parle d’arthrose, les surfaces articulaires ne sont plus lisses, le glissement n’est plus libre, il se produit des douleurs, des accrochages. Lorsque le cartilage disparaît : l’os est à nu devient de plus en plus douloureux et se défend en fabricants des excroissances osseuses qui rendent l’articulation de plus en plus raide. Les causes de l’arthrose de hanche sont très nombreuses par exemple :

– une anomalie de forme de l’articulation – des chocs ou accidents – l’excès de poids – une ostéonécrose de la tête fémorale (mortification de la tête du fémur par obstruction des vaisseaux sanguins qui la nourrissent) – une fragilité du cartilage due à une maladie ou à certains traitements ou héréditaire

COMMENT CELA EVOLUE-T-IL ?

Les douleurs augmentent notamment lors de la marche ou des changements de positions, ces douleurs siègent habituellement au pli de l’aine, sur le coté externe, parfois jusqu’à la cuisse ou au genou.

L’articulation devient de plus en plus raide, empêchant de se chausser facilement ou de se soigner les pieds, la marche est difficile, il se produit une boiterie.

Le diagnostic est porté par un médecin, après vous avoir examiné, sur des radiographies du bassin et de la hanche qui montrent l’usure et les déformations de l’os. Parfois il faudra faire appel à d’autres examens tels que scanner, IRM (imagerie par résonance Magnétique) ou scintigraphie.

Dans certains cas, quand l’usure et la gêne seront trop importantes pour être soulagées par les traitements médicaux on vous proposera une opération qui, à part quelques situations particulières sera la mise en place d’une prothèse totale de hanche.

QU’EST-CE QU’UNE OPERATION DITE PROTHESE TOTALE DE HANCHE (PTH) ?

L’opération consiste à enlever l’articulation de la hanche et à la remplacer par une articulation artificielle de forme voisine : la prothèse de hanche (PTH). Il existe de nombreux type de prothèse de hanche.

Tous ces types comportent toujours les pièces suivantes : – une cupule qui sera logée dans la cavité du bassin (cotyle) – une tige qui sera logée dans le fémur un col et une bille qui seront interposés entre cupule et tige

Les types de prothèses vont varier en fonction des matériaux utilisés (titane, inox, chrome cobalt) en fonction de la forme de la prothèse (droite, anatomique, sur mesure), en fonction du mode de fixation (ciment, sans ciment) en fonction de la « jointure » (métal, polyethylène, céramique).

Votre chirurgien vous indiquera le type de prothèse le mieux adapté à votre cas. Le choix tient compte de nombreux critères: forme de votre hanche, âge, poids, taille, qualité de l’os.

Quelques types de PTH

COMMENT S’ORGANISE UNE PTH ?

Des préalables :

– Une ou plusieurs consultations avec votre chirurgien qui vous expliquera précisément ce qui se passe et ce qu’il vous propose – Un bilan à la recherche d’infections (dents, urines, sinus…) – Une consultation avec un médecin anesthésiste qui vous proposera en fonction de votre état de santé : soit une anesthésie générale soit une anesthésie locorégionale (du bas du corps). Il vous sélectionnera éventuellement pour la RRAC (Récupération rapide après chirurgie : Voir plus loin sur le site) – Vous serez convié(e) par votre chirurgien à un forum d’information sur les prothèses en général le vendredi qui précède l’intervention, ce forum est l’occasion de poser des questions, d’obtenir réponses et précisions sur votre opération. Il vous est chaudement recommandé d’y participer

L’Hospitalisation :

se fera à la clinique Résidence du Parc, rue Gaston Berger le jour même, la veille ou l’avant-veille de votre intervention. Cet éventuel délais permet la vérification et le complément éventuel des examens qui vous ont été demandés. La veille de l’intervention une douche avec un produit antiseptique vous sera prescrite et renouvelée le matin même. L’intervention dure en règle générale entre une et deux heures mais vous serez absent de votre chambre quatre à six heures en raisons des délais de préparation, installation, salle de réveil….

L’ intervention :

Le chirurgien effectue une incision (ouverture) de la peau de taille variable en fonction de votre cas, en général située sur le coté de votre hanche (Voie Postéro Externe) ou devant votre hanche (Voie Antérieure) il chemine jusqu’à la capsule articulaire qui, une fois ouverte donne accès à la hanche. Il coupe alors la tête fémorale puis régularise la cavité du bassin (cotyle) afin d’y placer la cupule dans laquelle s’articulera la bille ou tête prothétique. Il prépare ensuite l’os du fémur pour y introduire la tige fémorale qui sera fixée soit avec du ciment chirurgical soit sans. Après avoir vérifié que tout fonctionne bien le chirurgien refermera en laissant éventuellement des drains (tuyaux permettant l’évacuation du sang et des liquides).

LA PTH ET APRES ?

LES SUITES :

Vous resterez ensuite hospitalisé(e) entre 0 (AMBULATOIRE) et 3 jours, en fonction de votre état post opératoire, la durée moyenne d’hospitalisation ayant diminuée ces dernières années. Au décours de ce séjours on surveillera votre pansement, un kinésithérapeute vous enseignera les mouvements à faire ou à éviter. La rééducation à la marche sera initiée le jour même de l’intervention si cela est possible.

Au bout d’une semaine vous serez normalement apte à vous déplacer avec deux cannes anglaises ou un déambulateur.

LA SORTIE de la clinique se fait, entre le jour même et le 3eme jour jour post opératoire :

– soit pour votre domicile et vous effectuerez alors la rééducation a titre externe avec un kinésithérapeute

– soit pour un centre de rééducation pendant trois semaines ou plus puis à domicile

Les pansements seront refaits trois fois par semaine pendant trois semaine et il est fortement déconseillé de prendre des bains pendant cette période.

Le traitement préventif des thromboses veineuses et phlébites sera poursuivi pendant les 6 semaines suivant l’intervention.

Des visites de contrôle seront pratiquées tous les jours pendant votre séjour à la clinique puis des rendez-vous seront fixés avec votre chirurgien à 6 semaines, puis à 3 mois, un an, trois ans, cinq ans….

Bien sur en cas de particularité, votre chirurgien peut modifier ce programme, de même si vous souffrez de manière importante ou constatez quelque chose qui vous parait anormal vous pouvez contacter votre chirurgien sans délai.